ostj-creationAvant tout des Chrétiens Œcuméniques.

Comment pourrions-nous prétendre être Templier ? Nous nous revendiquons Chevaliers Chrétiens d’esprit Templier … OUI.

Loin de nous l’idée de refuser l’héritage laissé par nos anciens aux blancs manteaux. Soyons fiers d’être ce que nous sommes, fiers de l’héritage transmis par nos anciens, mais soyons humbles et surtout honnêtes.

La Grande Maîtrise ne peut en aucun cas se transmettre de Père en Fils. Il ne s’agit pas de titres nobiliaires transmissibles. Elle doit résulter d’un vote auquel participent les Grands Prieurs des pays où est valablement représenté l’Ordre.

Aujourd’hui, pour les raisons citées ci-dessus, de multiples Ordres « pseudo templiers » naissent (et meurent aussi souvent très peu de temps après) créés par le refus de certains « dignitaires » d’être remplacés ce qui est un manque évident d’humilité.
Aujourd’hui, ici, tout est conforme à nos attentes : et surtout à l’Esprit Templier qui est le nôtre, et qui anime nos Commanderies.

Voilà Mes Sœurs et Mes Frères et chers Visiteurs une petite mise au point indispensable afin d’éviter des confusions et d’ouvrir les yeux à certains d’entre nous, laissés sur le bord du chemin car déçus par des querelles intestines et même des trahisons qui n’ont rien de fraternelles dans l’éthique templière.
Ces querelles, ces jalousies ces trahisons, sont inadmissibles dans le milieu profane, et elles le sont encore moins chez les Templiers du 21eme siècle.

Essayons de nous conduire en Chevalier, d’être fier de ce que nous sommes, et transmettons autour de nous ces valeurs chrétiennes tellement en difficultés actuellement. Mais, n’oublions pas, mes Sœurs et mes Frères et chers Visiteurs, que nos Ordres sont composés d’êtres humains avec leurs qualités et leurs défauts.

Ayons donc des objectifs de recherche culturelle, sociale, éthique et spirituelle et veillons à la propagation de la culture, des coutumes et des traditions des Templiers.
Ces études sont indispensables, et doivent nous permettre de pouvoir transmettre le fruit de nos recherches sur les disciplines anciennes sans oublier l’étude des Lieux Saints, berceaux des trois religions monothéistes.

Voilà ce que nous sommes, et très modestement, très humblement, voilà les buts que nous nous sommes fixés même si notre chemin ne sera pas toujours bordé de roses ; avec l’aide de toutes les bonnes volontés la progression sur cette voie nous amènera vers toujours plus de lumière.

VALETTA Jean-Claude
Chevalier Grand-Croix



"Retirons-nous en paix, en jurant de garder la Loi du silence."